• Accueil
  • PPRS 2018
  • Actualités
  • Les routes espagnoles : De l'incertitude du présent aux promesses du futur

Les routes espagnoles : De l'incertitude du présent aux promesses du futur

L’Espagne constitue une référence dans l’utilisation des fonds européens consacrés à l’amélioration des infrastructures routières. Toutefois, il est clair que nous devons maintenant affronter le défi majeur de l’optimisation de l’entretien, de la modernisation et de l’adaptation du réseau routier à la mobilité de demain.

Ces trois thèmes seront abordés au cours de la prochaine édition du Congrès International PPRS qui se tiendra à Nice en mars 2018. Il s’agit d’une rencontre unique, qui réunira les principaux experts du secteur (industrie, administrations, chercheurs, universitaires...) pour présenter les dernières avancées et se familiariser avec les travaux entrepris sur les mêmes thématiques dans différentes parties du monde.

Dans le cas de l’Espagne au cours des 5 dernières années, nous avons assisté à de nombreux et sévères ajustements budgétaires que les administrations ont mis en place dans le domaine de la construction et de l’entretien des routes, principalement en raison de la nécessité d’assainir les finances publiques. Sans pour autant remettre en cause ce principe, il aurait toutefois été souhaitable que les décisions aient tenu compte de la nécessité de mettre en œuvre et de promouvoir des mesures qui auraient permis de restructurer l’industrie routière, comme c’est le cas dans d’autres parties du globe (par ex. aux Etats-Unis).

La conséquence en a été une augmentation substantielle des déficits d’entretien que les réseaux (nationaux et régionaux) ont accumulé au cours de cette période critique ; si l’on se réfère à l’étude que nous avons menée sur l’état des routes, publiée en mai 2016, ce déficit s’élève à 6,6 milliards d’euro. Dans d’autres pays européens, cette situation a enclenché la mise en place de politiques innovantes en matière de gestion, qui considèrent la route comme un véritable patrimoine pour la société. Le PPRS 2018 sera l’occasion de discuter de l’incorporation d’un plan de gestion du patrimoine routier, afin d’améliorer les routes et les rues à moyen et long terme.

 L’Association Espagnole de la Route est persuadée que la route ne se situe pas du bon côté de la balance budgétaire par manque de masse sociale suffisante pour sa défense et sa mise en valeur. Malgré le fait que la route représente un service public de premier ordre, son entretien devrait constituer une priorité politique et sociale. Un des objectifs des organisateurs du Congrès est de promouvoir la communication en tenant compte des attentes des usagers, des administrations ainsi que l’incorporation de nouvelles technologies et des solutions développées par l’industrie pour améliorer l’impact écologique, social et économique.

Confronté à cette situation, notre pays pourra apporter sa contribution aux échanges lors du Congrès, en mettant en évidence les trois domaines prioritaires sur lesquels il est urgent d’agir maintenant en Espagne en matière de politique routière :

  • Résorber le déficit d’entretien du réseau routier (national et régional)
  • Mettre en place un plan spécifique de sécurité routière pour le réseau conventionnel, qui concentre 80% des décès dus aux accidents de la route
  • Mettre les infrastructures routières en adéquation avec les nouvelles exigences relatives à une mobilité autonome, connectée, efficace et sûre.

En ce qui concerne le premier point, il convient de ne pas écarter les solutions qui ont été mises en place avec succès hors de nos frontières. En Europe, certains pays appliquent des mesures stables de financement des infrastructures routières, qui ne dépendent pas, contrairement à l’Espagne, des aléas de l’économie. Une autre stratégie pourrait consister en un programme d’entretien planifié durable, en relation avec la valeur patrimoniale du réseau. Il existe d’autres mesures qui seront également abordées lors du Congrès PPRS 2018, notamment l’amélioration de la répartition des compétences institutionnelles afin d’aboutir à une gestion et une exploitation plus efficaces.

Des solutions qui mettent l’accent sur la sécurité routière, domaine dans lequel nous continuons à insister sur l’application de mesures destinées à la mise en œuvre de ‘routes qui pardonnent’, et ce depuis la phase de conception. Il s’agit de routes dont le design, le tracé, la surface et les équipements sont conçus pour ‘pardonner’ les erreurs des usagers, ce qui revient au même, pour éviter que ces dernières ne se traduisent en accidents, ou encore, si des accidents se produisent, pour en atténuer leurs conséquences. Le Congrès PPRS 2018 offrira la possibilité de discuter des dernières nouveautés proposées par le secteur, ainsi que des bonnes pratiques qui ont contribué à la réduction du nombre d’accidents, ainsi que les systèmes de protection renforcée pour les usagers vulnérables.

Enfin, en ce qui concerne les nouveaux concepts de mobilité qui s’installent dans notre société au fur et à mesure de l’émergence des différentes évolutions technologiques, en particulier dans les véhicules, le secteur routier se trouve face à un vaste champ de possibilités d’innovation et de création d’environnements plus durables, plus sûrs et plus efficaces, générateurs d’emploi et de richesse. A cet égard, il faut mettre en place un véritable échange de connaissances, étant donné qu’il s’agit d’un domaine qui inclut différents secteurs (mobilité, énergie, environnement, recherche, marché intérieur, sécurité...). De nombreux experts reconnus au niveau international participeront à cette discussion lors du Congrès de Nice.

Dans ce contexte, apparaissent de nouvelles utilités de la route (absorption des émissions d’oxydes d’azote, production d’énergie...), de nouvelles technologies de revêtement (par exemple le photovoltaïque), ainsi que de nouveaux modèles de contrats, comme les marchés publics innovants. Ce sont des défis que l’industrie routière se doit de relever à moyen terme et sur lesquels l’Association Espagnole de la Route travaille actuellement en tenant compte de leurs significations et implications.

Toute une série de thématiques sur lesquelles nous devons travailler conjointement afin d’établir une stratégie qui nous permettra d’entretenir, moderniser nos routes et réseaux urbains pour les adapter à la mobilité du futur. Il est clair que le secteur de la route se doit d’être plus uni que jamais pour prendre une position forte qui lui permettra d’affronter les défis qui se présentent maintenant à nous. Le congrès international PPRS 2018 Nice offrira cette opportunité unique et constituera le point de rencontre technique et commercial le plus important pour l’industrie routière mondiale au cours de l’année prochaine.

Photo Jacobo Diaz Pineda            Jacobo Díaz Pineda
Directeur Général
ASOCIACIÓN ESPAÑOLA DE LA CARRETERA (Association Espagnole de la Route)

Sous le haut patronage du :

  • MTES MT RVB HD

Initié par :

  • USIRF
  • ERF
  • IBEF

Soutenu par :

PPRS Avec Le Soutien De 03
Ncpp
FEHRL Logo
Idrrim
Fede Travaux Publique
FIEC
Urf
FP²
ASEFMA
AEC
Syndicat Des Equipement De La Route
AEMA
Arra
Issa
Ppra
EAPA
EUPAVE
IRF
ATEB

Organisé par :

  • Logo Live

Partenaires Media :

Carreteras Logo Vial RGRA Route actualit
World Highways   PPJ   Asfalto y pavimentacion